PageEntete




Mes achats

  • Il n'y a pas de produit dans votre panier.

Mon compte




Vous êtes ici : Catalogue / Flocons des Pyrénées / La mort de l'Andorre

La mort de l'Andorre
de Jean FOURCASSIÉ - prés. Pierre DEBOFLE

Présentation de Pierre Debofle.
48 p. ; 10 x 17 cm ; broché.
 

979-10-90065-48-2

La mort de l'Andorre ou le passage du Moyen Âge aux temps modernes.
7.00 €

Ajouter au panier

Dans la première moitié du 20e siècle, la principauté d’Andorre apparaissait encore comme une contrée lointaine et difficile d’accès, la route de France ouverte aux automobiles étant interrompue sur son tracé et le reste, chemin muletier, étant en cours de construction. Le progrès s’annonçait au son des tirs d’explosifs pulvérisant les rochers. Il sonnait aussi le glas d’un petit pays aux modes de vie ancestraux, préservé jusque-là des atteintes de la modernité.
Jean Fourcassié a parcouru l’Andorre en 1932 et a livré de sa belle plume, dans un récit devenu rare, le témoignage d’une société en cours de transformation où la musique de jazz remplaçait peu à peu la sardane catalane.

 



Jean Fourcassié (1886-1955) était professeur de français-latin-grec toulousain, d’abord au lycée puis à la faculté. Vice-président de Jean Arlaud au CAF de Toulouse, il n’a jamais adhéré à l’exploit physique, préférant la voie de la randonnée contemplative. Ami de d'Espouy, Casteret, Le Bondidier, Gaussen, de la romancière Sandy, et autres grands noms du pyrénéisme moderne, il a laissé en plus de sa thèse incontournable sur Le Romantisme et les Pyrénées, des plaquettes au style épuré où ses mots épousent les reliefs pyrénéens pour magnifier cette montagne qui a inspiré tant de grands noms de la littérature : Hugo, Flaubert, Sand, Rostand.

chequeatos Mentions légales Conditions de vente-Engagement-Expédition