PageEntete




Mes achats

  • Il n'y a pas de produit dans votre panier.

Mon compte




Vous êtes ici : Catalogue / Les classiques
du pyrénéisme
/ Vingt journées d'un touriste au pays de Luchon

Vingt journées d'un touriste au pays de Luchon
de Stéphen LIÉGEARD - Philippe FERMIGIER, préfacier

288 p. • 14 x 22 cm • broché • cousu

ISBN 978-2-914709-52-1

Peinture d'un pyrénéisme de plaisir. Le premier guide sur Luchon en vingt journées : les lieux à fréquenter, les randonnées à faire.
29.00 €

Ajouter au panier

Dans les années 1870, Stéphen Liégeard, Bourguignon, aime fréquenter la station thermale de Luchon dont il apprécie les charmes et la vie de salons. Ayant lu Ramond de Carbonnières et muni du guide Joanne, il décide d’aller plus loin et d’écrire un guide sur Luchon et ses environs. Il recense ainsi un ensemble de lieux, de promenades ou de randonnées à réaliser lors d’un séjour dans cette ville, reine des Pyrénées et organise son livre en vingt journées.
On retrouve les inévitables : lac d’Oô, Céciré, Perdighère, etc. On est tout surpris d’y trouver l’itinéraire détaillé de la montée de l’Aneto (Néthou) ! Mais surtout, s’intéressant à la vie luchonnaise et à ses soirées, Liégeard est avant tout le « vrai peintre du pyrénéisme de plaisir » (l’expression est de Beraldi). Inégalé de nos jours.


Stéphen Liégeard, administrateur, poète et homme politique français, confie son ambition littéraire : « fournir, dans ces pages, l’exactitude des renseignements en un devoir strict pour un recueil destiné aux touristes ». (…) Stéphen Liégeard, dès les premières lignes, livre en désordre les atouts de la reine des Pyrénées centrales qu’il retrouve à quarante-deux ans pour la sixième fois en ce mois d’août 1872 pour vingt jours, « aspirant écrit-il, les senteurs des tilleuls ! ». (…) Ce projet littéraire socialement marqué témoigne de la fin d’une époque qui ne sera plus et nous donne une représentation fidèle et attachante du pays luchonnais. Juste après la publication de ce guide, Stéphen Liégeard va quitter les Pyrénées pour la Côte d’Azur, la Riviera. Ce terme « Côte d’Azur » qu’il invente et choisit pour titre à sa description du littoral publiée en 1888 à Gênes, va le rendre célèbre et immortel. (Extraits de l'avant-propos de Philippe Fermigier.)
 

Ce bibliophile à l'érudition tranquille aime faire partager, à tous, les Pyrénées dont il a fait l'objet de sa collection. Homme estimé dans le monde des musées et, plus largement dans le monde du livre, Philippe Fermigier permet au grand public de découvrir, lors d'expositions temporaires organisées par des musées, des pièces  uniques ou méconnues qu'il confie aux institutions avec simplicité et discrétion. Avant tout un ami, ce collaborateur de la maison d'édition guide bien souvent, avec raison et sagesse, les choix à opérer dans la politique de réédition des textes pyrénéens menée par MonHélios, cette mise en lumière et en perspective des textes anciens d'une lecture essentielle pour mieux connaître les Pyrénées.

Vous voulez dialoguer avec Philippe Fermigier ? philippefermigier@hotmail.fr qui vous répondra.

chequeatos Mentions légales Conditions de vente-Engagement-Expédition