PageEntete




Mes achats

  • Il n'y a pas de produit dans votre panier.

Mon compte




Vous êtes ici : Catalogue / Les inédits des Pyrénées / Trois carnets de courses

Trois carnets de courses
de la famille CADIER

Préface de Michel Cadier

336 p., ill. • 14 x 22 cm • broché • cousu

ISBN 2-914709-24-2

Izarda, maison familiale des Cadier à Osse-en-Aspe, point de départ des soixante courses décrites. Où l'on comprend la destinée pyrénéiste des cinq frères.
39.00 €

Ajouter au panier

Quand un amoureux des Pyrénées évoque le nom de Cadier, vient immédiatement à l’esprit Au Pays des isards, un de ces textes majeurs du pyrénéisme qu’il est toujours bon de lire et de relire tant les pages sont belles. Ses rédacteurs, les cinq frères, avaient alors fait œuvre d’édition dans un but de laisser volontairement une trace (et quelle trace !).
Ici rien de tel. Les trois carnets de courses réunis dans ce livre, extraits des archives familiales Cadier, ont été écrits par des Cadier et quelques amis très proches, pour les générations à venir, comme pour les aider à conserver la mémoire des leurs et non à destination de lecteurs extérieurs.
Donner ces textes simples et puissants à lire aujourd’hui, c’est pénétrer dans l’intimité de cette famille, cette famille qui vit intensément la montagne pyrénéenne. 
Les récits, qui s’échelonnent de 1889 à 1940, sont d’autant plus forts, les mots sont d’autant plus beaux, que les différents  narrateurs de ces carnets, enfants et adultes, n’ont qu’un but : raconter dans le détail une course. 
“Impressions fraîches et sans apprêt”, des sentiments exprimés avec une sincérité et une spontanéité rares et au final, la découverte qu’il est impossible pour un membre de cette famille d’échapper à l’attraction de la montagne : père, mère, frères, sœurs, jeunes ou moins jeunes…, tous ont reçu en naissant ce gène particulier d’aimer les Pyrénées et de les décrire avec talent.
 

"Ces récits, datant de 1889 à 1940, ne constituent pas un guide de montagne, mais ils dressent un tableau vivant de la famille de montagnards qu’étaient déjà à l’époque, et encore plus que maintenant les Cadier dont Alfred a été le premier coureur des cimes.
On voit dans ces récits que les cinq frères n’étaient pas seuls à parcourir les sommets, mais également les deux sœurs et plusieurs oncles, ainsi que de nombreux amis de la famille qui ont eux-mêmes participé aux courses et à la rédaction de plusieurs textes." (Michel Cadier, extrait de sa préface)
 
Vous souhaitez en savoir plus sur cette famille ?  www.lescadier.com

Vous souhaitez entrer en contact avec un descendant Cadier ? odette.campillo@laposte.net qui vous répondra ou transmettra à qui de droit.

chequeatos Mentions légales Conditions de vente-Engagement-Expédition